• 3 novembre bal au Hangar


    votre commentaire

  • votre commentaire
  • 6 octobre : Bal au Hangar

     

     

     

     


    votre commentaire
  • 12 octobre : Anarphabète


    votre commentaire
  • Soutien Résistance Brésil


    votre commentaire
  • • conférence sur le street art

    • un artiste présentera son travail et réalisera une œuvre éphémère en direct.

     

    20 juin : Hang'art et histoire


    votre commentaire
  • 23 juin : repas de quartier


    votre commentaire

  • votre commentaire
  • L'Ouvreuse vous propose pour finir cette saison de prendre un bain de Révolution au coeur de la patrie des gens Intègres. 
    Nous aurons le plaisir de recevoir Galadio Parfait Kaboré et son premier film documentaire tourné pendant les mouvements au Burkina Faso en 2014, des manifs aux réunions jusqu'a la destitution du gouvernement, ensemble le peuple à fait la Révolution. Le film est un grand moment de cinéma direct, un témoignage inestimable pour l'histoire et un moment d'exaltation tant cette ferveur est enthousiasmante. 
    Prenons en de la graine .....
    . Et surtout ne ratez pas cette projection avec Galadio Parfait Kaboré qui  nous faire le plaisir d'être avec nous pour la soirée. Nous mangerons une spécialité Burkinabé et pourrons discuter avant et après le film.
     


    votre commentaire
  • le mercredi 15 mai à partir de 19h30 nous vous invitons à un ciné-bouffe au Hangar de la Cépière. 

    Le documentaire proposé nous fait quitter l'Amérique Latine et nous mène aux côtés d'hommes et de femmes confronté-e-s à la destruction de leurs territoires par des grandes compagnies forestières sur l'île de Bornéo (Malaisie) :

    La projection de BE' JAM BE et cela n'aura pas de fin de Caroline Parietti et Cyprien Ponson est suivie d'un débat en présence des réalisateurs : 

    Dans le cœur des forêts primaires de Bornéo vit un monde dans lequel l’arbre et la rivière ne sont pas ressource mais source. Dans l’État malais du Sarawak, les Penan, chasseurs nomades amenés peu à peu à s’installer par la force des choses, sont dispersés dans de grands territoires décimés par le commerce mondial et mortifère de bois/palmiers à huile. Nous avons rencontré quelques hameaux d’une grande vallée encore bien vivante, quelques dizaines de personnes qui ont décidé de ne pas lâcher la forêt. A l’ombre des grands arbres se vit un combat profond : celui d’un monde qui refuse de se résigner et de céder aux démons du capitalisme. Celui de gens qui estiment que la vie se joue ensemble, cœur à cœur, avec la forêt comme espace de vie(s) et de futur(s). 

     
    Accueil/apéro à partir de 19h30

    Repas à 20h (PAF 5 euro)

    Projection à 21h suivie d'un débat

    Venez nombreux-ses!



    votre commentaire

  • votre commentaire
  • 10 mai : Théâtre "Takikardy"


    votre commentaire
  • 16 mai : Hang'art et Histoire


    votre commentaire
  • Dimanche 5 mai


    votre commentaire
  •   05 avril : le cri du chœur


    votre commentaire
  • Et le 1er Mai : Chorale "le cri du chœur"


    votre commentaire
  • 30 Avril : œnologie


    votre commentaire
  • 11 avril : Théâtre Takykardy


    votre commentaire
  • 25 avril : Théâtre "Les Z'amateurs"


    votre commentaire

  • votre commentaire
  •  7 avril : le Bal au Hangar


    votre commentaire
  •  3 avril : Théâtre Lambda


    votre commentaire
  •  2 avril : Ciné Génépi


    votre commentaire
  •  

    17H30 : Ciné-Bouffe au Hangar
    GUERRERO
    Ludovic Bonleux, Mexique / 2017/ 114' (en présence du réalisateur)
    > Dans l’État du Guerrero, au sud du Mexique, quelques mois après la disparition des 43 étudiants d’Ayotzinapa, trois activistes se révoltent contre l’ injustice, au péril de leur vie. Coni se bat contre les bandes du crime organisé, au sein de la police communale FUSDEG, Juan s'oppose aux élections locales pour instaurer une démocratie directe alors que Mario recherche son frère, kidnappé par les narcotrafiquants.
    Ludovic Bonleux présente son dernier film sur la violence politique dans l’État du Guerrero et propose un débat sur la crise des disparitions forcées que connaissent le Guerrero et le Mexique, sur ses causes et les réponses citoyennes pour l’enrayer.
     
    LE CINE LATINO :
     
    Du 22 au 31 mars aura lieu le festival Cinélatino. Nous vous présentons ici notre programme pour la semaine : des projections, des rencontres avec des réalisateurs·trices, des débats, un ciné-bouffe et une présentation d'association.
    Comme chaque année, les projections auront lieu à l'auditorium de l'espace diversités laïcité (38 rue d'Aubuisson, quartier Saint-Aubin), sauf pour le ciné-bouffe qui aura lieu au Hangar de la Cépière (8 rue de Bagnolet, Métro Arènes).
     
    Vous pouvez consulter et télécharger le programme complet ICI ou le retrouver sur notre blog : https://elcambuche.jimdo.com/
     
    Au grand plaisir de vous voir durant la semaine,

    le collectif El Cambuche

     

    24 mars : Ciné-Bouff Cambuche


    votre commentaire
  • 21 mars : Hang'art et Histoire


    votre commentaire

  • votre commentaire
  • 09 mars : Théâtre Arc-en-Ciel


    votre commentaire

  • votre commentaire
  •  Au mois de février l'Ouvreuse vous propose de voir le film co-réalisé par Laetita Tura et Hélène Crouzillat :  Les Messagers. 
    Nous auront le plaisir de recevoir Laetitia Tura co réalisatrice du film et photographe qui travaille depuis de nombreuses années sur les frontières, l'exil, et les histoires de ceux qui y jouent leur vie.  Son travail fait une large place à la question des disparus, et questionne leur traitement. 
    Vous pourrez échanger avec elle tout au long de la soirée et une discussion est prévue après la projection. 

    26 février : Ciné-Bouff

    Ce film nous transmet les témoignages des rescapés des naufrages en Méditerranée. 
    Des rescapés qui nous parlent de ceux qui ne sont plus là, des ombres qui les accompagnent.
    Des ombres qui deviennent des chiffres mais qui ont été des soeurs, des amis, des partenaires de voyage de ceux qui ont survécu.  Les Messagers pose des mots sur le traitement déshumanisé réservé aux morts et aux personnes rescapés et nous met face à ceux qui vive la chosification, ceux pour qui l''absence des morts, et le questionnement sur cette autre frontière qui est celle entre la vie et la mort habite le quotidien
    Avec ce film nous souhaitons vous inviter à ne pas oublier, à entendre la voie de ceux qui ont traversé cette frontière de l'horreur et qui sont là pour nous rappeler ce qu'est l'humanité. 
     
    L'Ouvreuse vous accueille à partir de 19h30 au Hangar de la Cépière 8 rue de Bagnolet. 
    Le bar sera ouvert et nous vous proposons toujours un repas conviviale à  partager pour une participation financière de 5 euros. 
    L'Ouvreuse fonctionne toujours en auto-production, et  c'est votre soutient et votre intérêt pour les ciné-bouffes qui les font exister. Le repas nous permet de vous régaler les papilles et de financer les projections et les défraiements des invités. 
     
     
    Nous vous attendons nombreuses et nombreux le mardi 26 février au Hangar. 
     
     

    votre commentaire
  • 21 février : Hang'art et histoire


    votre commentaire